Réflexions et discussion à propos du compteur Linky

Comme beaucoup nous nous sommes interrogés sur la nécessité de passer au compteur Linky, et s’il était en accord avec nos idées de la simplicité volontaire.

Après quelques réunions où nous avons échangé nos points de vue sur les différentes informations qu’il nous a été possible de trouver, voici la synthèse ne nos réflexions.

Linky et notre santé

Il apparait que le compteur Linky peut être préjudiciable à la santé, mais qu’il est difficile d’argumenter sur ce point. Les normes sont fluctuantes, on n’a que très peu de recul par rapport aux premières installations de compteurs Linky. D’autre produits, comme l’ordinateur, le téléphone portable… génèrent autant, sinon plus d’ondes néfastes à la santé.

Linky et nos données personnelles

Cependant, on peut sérieusement s’interroger sur la collecte de données faite par Enedis. Pour quel usage ? et sont-elles lisibles par le consommateur ?
On peut craindre une utilisation de ces données de la vie privée (rythme et mode de vie, utilisation de tel ou tel appareil, panne de tel appareil…) pour que ces données soient revendues à des fournisseurs de produits ou prestataires de service.
Comme avec Internet, la carte bancaire et le téléphone portable, c’est un nouveau moyen de pister et de piéger le consommateur en lui proposant de nouveaux services, de nouvelles consommations… un formatage de sa vie.

Le Bilan Linky serait il plus énergivore ?

Le compteur Linky est inscrit dans la loi de transition énergétique : Qu’est-ce qu’Enedis peut faire en termes d’économie énergétique et par quels moyens ? Et à ce même titre, que permet-il au consommateur de faire ?
A quelles nouvelles données le consommateur pourra accéder, gratuitement et librement ?
Quel est l’intérêt de remplacer tous les compteurs, qui sont encore en état de fonctionnement (et ont une durée de vie d’au moins 50 ans), par des compteurs Linky annoncés pour une durée de vie de 20 ans ? Est-ce bien dans l’orientation d’économie d’énergie (matériaux de fabrication, coût de fabrication, frais d’installation, fonctionnement de datas centers…) et de protection de l’environnement (déchets des « anciens compteurs » et dans 20 ans des « nouveaux compteurs »)… ?

Nos arguments contre le compteur Linky :

  • Remplacement de compteurs non obsolètes (durée de vie 50 ans) par des compteurs Linky non durables et rapidement obsolètes (20 ans).
  • Ondes supplémentaires, néfastes à la santé, dans le logement et sur les concentrateurs dans les quartiers.
  • Augmentation du coût des factures par le risque de passage à des abonnements en catégories supérieures du fait de la grande précision des compteurs Linky.
  • Augmentation de la consommation générale par la consommation individuelle des compteurs Linky pour la transmission des données, par les concentrateurs et par les datas centers.
  • Première mise en place de ce type de compteur qui pourrait préfigurer l’arrivée d’autres compteurs pour le gaz (gazpar) et l’eau avec de nouvelles ondes supplémentaires.
  • Non-respect de la vie privée et des libertés individuelles bafouées puisque ces compteurs communicants permettraient aux opérateurs de recueillir d’innombrables données sur la vie privée, utilisables à des fins commerciales, mais aussi de surveillance et de remise en cause des libertés publiques.
  • Non information par Enedis des bénéfices pour le consommateur en matière d’économie d’énergie à titre collectif et individuel.

Nos actions

Rencontre du Maire de Chevry Cossigny
Nous avons rencontré lundi 5 décembre, Monsieur Girardhello, Maire de Chevry Cossigny pour discuter des compteurs Linky et solliciter son intervention par délibération municipale.
Le Maire est favorable à une délibération municipale qui voterait un moratoire dans l’attente d’informations plus précises.

Comments are closed.