Création de l’association

Des adhérents de Tout Simplement devant leur stand d’Alternatiba Melun Sénart, le 11 octobre 2015.

Des adhérents de Tout Simplement devant leur stand d’Alternatiba Melun Sénart, le 11 octobre 2015.

Thérèse et moi avions créé en 1997 l’association d’échanges de savoirs « Autrement ». Cette association nous avait comblés de rencontres, de partages et d’ouvertures vers les autres… Mais il nous semblait qu’il y avait quelque chose qui manquait, quelque chose d’indéfinissable qui nous faisait ressentir que dans notre propre vie quotidienne on pourrait aller plus loin. Les échanges semblaient être axés uniquement sur du loisir, sur du temps libre presqu’en dehors du quotidien, il manquait une vision plus globale… enfin quelque chose germait, mais qui était encore indéfinissable, indicible…

Un article paru dans l’Ecologiste1, écrit par Serge Mongeau, mit en phrases nos interrogations et nous donna une piste à suivre :

« Nous vivons dans une société de consommation où l’on croit que c’est en achetant, en se procurant des biens, en possédant de plus en plus qu’on peut être heureux…. »

« Une telle consommation a cependant de nombreuses conséquences. D’abord sur notre environnement : les ressources diminuent rapidement… Nous compromettons l’avenir des générations futures. Et la responsabilité de cet état de choses nous incombe à nous, habitants des pays industrialisés. On ne peut en effet blâmer les 80 pour cent de la population de la Terre qui n’ont souvent même pas de quoi survivre… »

« Nos gouvernements et nos partis politiques n’ont rien d’autre à nous proposer que d’aller encore plus loin dans la même direction. Il faut chercher ailleurs. C’est ce que propose la simplicité volontaire : entreprendre immédiatement dans sa vie les changements souhaitables… »

La « simplicité volontaire », c’est la première fois que nous en entendions parler. Mais c’était sûr, c’était évident, c’était la voie à suivre et que nous allions explorer. Cette direction, nous en étions convaincus, c’était celle que nous voulions donner à notre vie quotidienne, mais nous n’avions pas envie de le faire tout seul et qui plus est, nous avions besoin des autres pour la découvrir, l’expérimenter et aller de l’avant…

L’article parlait d’un groupe au Québec2 qui agissait. Nous les contactions et très vite nous constituions avec Sophie, André, Marie-Christine, Lucie une nouvelle association dont le nom serait… « Tout simplement » !

Le Réseau Québécois pour la Simplicité Volontaire (RQSV) nous a accompagnés pendant de longues années, étant pour nous un guide, un grand frère. Nous lisions leur journal Simpli-Cité, auquel d’ailleurs nous avons participé avec quelques écrits.

Et Serge Mongeau, instigateur du R.Q.S.V. nous a beaucoup aidé avec son livre de référence « La simplicité volontaire, plus que jamais »3 et encore tout dernièrement avec sa récente parution « S’indigner, oui, mais agir » 3.

Cette récente parution a été pour nous l’occasion de lui témoigner notre reconnaissance (étant à l’origine de la création de notre association) et de le féliciter pour son nouvel écrit.

Dans sa réponse il nous disait cette courte phrase qui nous accompagne aujourd’hui :

« Continuez votre travail local, c’est à ce niveau qu’il faut œuvrer aujourd’hui ».

 Marc EVIN

  1. L’écologiste n° 5 Automne 2001, article pages 69/70. La simplicité volontaire, une philosophie de la vie Serge Mongeau.
  2. RQSV Réseau Québecois pour la Simplicité Volontaire  http://simplicitevolontaire.org
  3. « La simplicité Volontaire, plus que jamais… » Serge Mongeau Editions Ecosociété« S’indigner oui, mais agir » Serge Mongeau éditions Ecosociété

 

Association Tout Simplement

1 rue de Loguelet 77173 Chevry Cossigny

06 64 21 04 49
01 64 07 60 58
06 87 71 82 73
01 64 88 75 95

contact@toutsimplement.shost.ca