Réflexions et discussion à propos du compteur Linky

Comme beaucoup nous nous sommes interrogés sur la nécessité de passer au compteur Linky, et s’il était en accord avec nos idées de la simplicité volontaire.

Après quelques réunions où nous avons échangé nos points de vue sur les différentes informations qu’il nous a été possible de trouver, voici la synthèse ne nos réflexions.

Linky et notre santé

Il apparait que le compteur Linky peut être préjudiciable à la santé, mais qu’il est difficile d’argumenter sur ce point. Les normes sont fluctuantes, on n’a que très peu de recul par rapport aux premières installations de compteurs Linky. D’autre produits, comme l’ordinateur, le téléphone portable… génèrent autant, sinon plus d’ondes néfastes à la santé.

Linky et nos données personnelles

Cependant, on peut sérieusement s’interroger sur la collecte de données faite par Enedis. Pour quel usage ? et sont-elles lisibles par le consommateur ?
On peut craindre une utilisation de ces données de la vie privée (rythme et mode de vie, utilisation de tel ou tel appareil, panne de tel appareil…) pour que ces données soient revendues à des fournisseurs de produits ou prestataires de service.
Comme avec Internet, la carte bancaire et le téléphone portable, c’est un nouveau moyen de pister et de piéger le consommateur en lui proposant de nouveaux services, de nouvelles consommations… un formatage de sa vie.

Le Bilan Linky serait il plus énergivore ?

Le compteur Linky est inscrit dans la loi de transition énergétique : Qu’est-ce qu’Enedis peut faire en termes d’économie énergétique et par quels moyens ? Et à ce même titre, que permet-il au consommateur de faire ?
A quelles nouvelles données le consommateur pourra accéder, gratuitement et librement ?
Quel est l’intérêt de remplacer tous les compteurs, qui sont encore en état de fonctionnement (et ont une durée de vie d’au moins 50 ans), par des compteurs Linky annoncés pour une durée de vie de 20 ans ? Est-ce bien dans l’orientation d’économie d’énergie (matériaux de fabrication, coût de fabrication, frais d’installation, fonctionnement de datas centers…) et de protection de l’environnement (déchets des « anciens compteurs » et dans 20 ans des « nouveaux compteurs »)… ?

Nos arguments contre le compteur Linky :

  • Remplacement de compteurs non obsolètes (durée de vie 50 ans) par des compteurs Linky non durables et rapidement obsolètes (20 ans).
  • Ondes supplémentaires, néfastes à la santé, dans le logement et sur les concentrateurs dans les quartiers.
  • Augmentation du coût des factures par le risque de passage à des abonnements en catégories supérieures du fait de la grande précision des compteurs Linky.
  • Augmentation de la consommation générale par la consommation individuelle des compteurs Linky pour la transmission des données, par les concentrateurs et par les datas centers.
  • Première mise en place de ce type de compteur qui pourrait préfigurer l’arrivée d’autres compteurs pour le gaz (gazpar) et l’eau avec de nouvelles ondes supplémentaires.
  • Non-respect de la vie privée et des libertés individuelles bafouées puisque ces compteurs communicants permettraient aux opérateurs de recueillir d’innombrables données sur la vie privée, utilisables à des fins commerciales, mais aussi de surveillance et de remise en cause des libertés publiques.
  • Non information par Enedis des bénéfices pour le consommateur en matière d’économie d’énergie à titre collectif et individuel.

Nos actions

Rencontre du Maire de Chevry Cossigny
Nous avons rencontré lundi 5 décembre, Monsieur Girardhello, Maire de Chevry Cossigny pour discuter des compteurs Linky et solliciter son intervention par délibération municipale.
Le Maire est favorable à une délibération municipale qui voterait un moratoire dans l’attente d’informations plus précises.

Nous vous remercions de ce message qui nous a fait chaud au cœur

Bonjour Thérèse et Marc et tous les membres de l’association “Tout simplement”,

Nous sommes venus dimanche dernier à votre “8ème journée”. Pour nous c’était une première, alors merci!

Bravo… tout simplement!

Nous avons respiré, goûté à la sérénité ambiante, nous sommes laissés porter au gré des rencontres. Beaucoup de choses à voir, qui nous correspondaient tellement. Quelle bouffée d’oxygène après une semaine de travail chaotique et mesquine dans nos milieux professionnels respectifs.

“C’est marrant que tout soit gratuit, comme ça” s’étonne mon mari qui ignore qu’il est en route vers la simplicité volontaire malgré lui (il fait juste un rejet pour l’instant dès que je prononce le mot “toilettes sèches” ?)

On apporte des giroflées au stand “Troc de plantes”, on repart avec oh, de l’ail des ours depuis le temps qu’on en cherchait!, des pieds de tomates, de la petite pimprenelle, du basilic semé dans des pots de yaourts. Des gens hésitent à prendre des plantes, ils sont venus les mains vides – allez, allez servez vous!

Une annonce sur papier pour donner des jardinières au stand “Don d’objets”, une pause café et nous voilà embarquer par Valentin qui nous livre les secrets de la ruche Warré.

Midi. Déjà l’heure de repartir pour nous. On reste sur notre faim. Encore beaucoup de choses à découvrir alors l’année prochaine on prévoit la journée.

“Il y avait beaucoup de hippies?” me demandent mes collègues lorsque je leur raconte cette belle journée. Aïe, je n’ai pas bien su leur expliquer, il faut vraiment que je travaille la communication…

A vous tous merci encore, ça n’a l’air de rien, et pourtant qu’est ce que ça fait réfléchir de manière positive ce genre de journée.

On se permet de vous faire la bise.

Julie et Jean-Fabrice (Ozouer-le-Voulgis)

Vivre autrement 2016

L’association Tout simplement

vers la simplicité volontaire

Vous invite à sa 8ème journée

Vivre autrement, tout simplement

 

Dimanche 15 mai 2016
de 9 h 30 à 18 h 30

1, rue de Longuelet,
hameau de Cossigny

77173 CHEVRY COSSIGNY

 

2015-02-20 16_09_43-affichette A4 Vivre autrement, tout simplement 2015.pdf - Adobe Reader

Une vingtaine d’ateliers pratiques

Le compostage, la ruche Warré, visite d’une ferme bio, ateliers enfants, la phytoépuration, visite d’une maison bois-paille, fabriquer une toilette sèche… présenteront tout au long de la journée des démarches écologiques et de simplicité volontaire pour vivre autrement notre quotidien.

Une conférence-débat :

La force de la réciprocité pour bien vivre ensemble
par Claire Héber-Suffrin,
initiatrice des premiers réseaux réciproques d’échanges de savoirs

Ateliers et conférence gratuits et sans inscription.

Un échange de plantes, de graines et de plants de légumes permettra à chacun d’apporter et/ou de repartir avec de nouvelles plantations. Un espace de don permettra aussi de donner et de recevoir.

Des associations en lien avec la protection de l’environnement vous présenteront leurs démarches et leurs actions.

Journee2016

Télécharger le programme.

Tout Simplement, 1 rue de Longuelet 77173 Chevry Cossigny
toutsimplement.shost.ca/

La toilette sèche par Orszagh

La toilette sèche : une question de cohérence

Par : Joseph ORSZÁGH, 
11, Clos des Tuileries, B-7000 MONS
joseph.orszagh@skynet.be 

C’est en 1982, au retour d’une de mes missions en Afrique que j’ai eu la grande surprise de voir un seau hygiénique à la toilette. Le W-C classique a été à partir de ce moment-là relégué au rang d’objet inutile et encombrant… Ma femme, Michèle a décrété que désormais, ce sera notre toilette. C’est ainsi qu’a commencé l’histoire de mes recherches en matière d’assainissement. J’ai donc été pris au piège de mes propres théories, car jusque-là, j’avais souvent parlé de la possibilité de récupérer nos déjections à des fins agricoles, mais pour moi c’était une sorte d’exercice intellectuel. Il a fallu le pragmatisme d’une femme, la mienne, pour transposer la théorie sur le terrain.

Continue reading